Grandir, rire et s’amuser au Petit Edgar

L’équipe du Petit Edgar est de retour pour vous faire partager à nouveau le quotidien de vos enfants ! L’année s’est poursuivie comme elle avait commencé : pleine de découvertes, de nouveautés, de créations, de constructions, de manipulations, d’apprentissages et pleine de tendresse, de rencontres, de relations et d’émotions.

 

Les enfants ont pu grandir à leur rythme et découvrir le monde à travers l’accompagnement prodigué par les professionnelles ainsi que par différents projets mis en place toute l’année. Les couleurs ont été mises à l’honneur : bleu, vert, orange, jaune, rouge et rose ont pu être découverts, travaillés, manipulés, goûtés, observés et appréciés ! Nous avons beaucoup aimé accompagner vos enfants et les observer dans ces rencontres. » Lire la suite

Fête de fin d’année : la magie de la ferme !

Le 26 juin dernier, le spectacle du clown fermier TILIGOLO a attiré tous les « petits fermiers en herbes » de La Goutte de Lait Saint Léon.

 

TILIGOLO avait plus d’un tour dans son sac; seul avec Madame Chaussette au départ, sont apparus Mozart le petit cochon, puis l’agneau, les canards, le lapin…

Que d’animaux dans l’enclos de la ferme. Certains ont pu traire Madame Chaussette, la chèvre.

 

Mais la magie ne s’est pas arrêtée là. » Lire la suite

Le projet éducatif du Petit François

Cette année, au Petit François, l’ensemble de l’équipe a pensé, élaboré et écrit le projet éducatif de notre structure d’accueil.

 

Mais que représente-t-il exactement ? Outil essentiel, il permet à l’équipe de se mettre d’accord sur un ensemble de valeurs et pratiques professionnelles dans l’accueil du jeune enfant et de sa famille. Il permet ainsi une harmonisation des pratiques avec un seul objectif: le bien-être des enfants.

En lien avec le projet associatif de La Goutte de Lait Saint-Léon, nous avons choisi de porter trois valeurs fondamentales : » Lire la suite

Multi accueil Saint Léon : l’école en perspective…

Une année haute en couleurs

Et voilà !!! C’est la fin d’une très belle année passée ensemble… Tous les enfants du Saint Léon sont sur le chemin qui les mènera vers l’école !!

Et l’aventure fut riche en émotions. Nous nous sommes régalés lors d’un repas festif « spécial saucisses », nous avons acheté le pain pour les copains… Et bien sûr, grâce à toute l’équipe, nous avons joué et appris toutes sortes de choses passionnantes. Nous avons frémi avec les feuilles d’automne, grelotté l’hiver venu, tremblé sous l’orage et mis les pieds dans l’eau lorsque le soleil était chaud.

Nous avons peint, à chaque saison, des grandes fresques et c’était beau ! » Lire la suite

Les pleurs du soir des tout-petits : ce qu’il faut savoir, quelques conseils

Attention l’enfant n’a pas forcément faim ! les pleurs du soir du nourrisson sont fréquents, voici ce que vous devez savoir :

Si on lui propose à manger, il ne refusera pas

Souvent les mamans qui allaitent, ajoute un biberon

Cependant, tous les enfants sont poussés par leur programmation biologique (installation du cycle du sommeil) et ces pleurs sont probablement la première manifestation de l’hyperactivité correspondant à l’augmentation de température corporelle de fin d’après-midi.

Le système d’éveil de l’enfant s’est « emballé » et il ne sait pas l’arrêter.

La seule façon de l’en sortir est de l’endormir.

L’erreur est de vouloir à tout prix le consoler : le secouer, lui parler, le promener, lui proposer à manger au risque de le surexciter.

On peut l’apaiser en le laissant immobile sur le ventre de la maman ou le poser à plat ventre sur l’épaule ou sur la cuisse sans lui parler dans le calme et dans l’obscurité.

Il faut se passer le relais pour rester calme, tout énervement des parents ne fait qu’accentuer le problème.

L’adaptation de l’enfant à son horloge intérieure est un mécanisme délicat

Il faut éviter les changements dans ces périodes (voyages, absences des parents)

 

PMI « Goutte de Lait – Saint Léon »  35, rue Dupleix, 75015 Paris /01 42 73 33 62

Palmarès 2017 des prénoms à la Goutte de Lait !

173 enfants sont accueillis régulièrement en ce printemps 2017 au sein des 4 EAJE (Établissements d’Accueil du Jeune Enfant) de La Goutte de Lait : 84 filles et 89 garçons

Et voici une petite étude de la tendance 2017 !

Inès est le prénom féminin le plus porté ; pour les garçons, c’est Louis qui devance de très peu Augustin (associé à Auguste).

Pour les filles après Inès on trouve, Adèle, Anna, Charlotte, Héloïse, Camille (aussi porté par un garçon) ….

Pour les garçons après Louis et Augustin, on trouve Achille, Antoine, Léo, Marceau, Maxime, Thomas, Timothée, Victor

On constate que 30% des filles portent un prénom qui se termine par la voyelle « A » : Anna ; Amira, Isabella, Adama, Jenna, Frida, Gabriella….

Quelques enfants portent des prénoms composés :  Jean Gabriel, Fanny Marthe, Thais Marie, Louisse Danielle, Pierre Eymard….

Un certain nombre d’enfants portent des prénoms d’origine étrangère : japonnaise, Kaito, Kazuki ; coréenne : Dahyo ; chinoise : Yuhan ; russe : Alyona, Aryuna.

Un seul enfant porte le prénom d’un de nos établissements, François !

Nous attendons avec impatience une Petite Léonie

Stimulation de la lactation : utilisation d’un tire lait ? conserver le lait, comment et pour combien de temps ?

Le tire-lait :

Quand l’utiliser ?

  • Pour lancer ou maintenir une lactation quand l’enfant est séparé de sa mère.
  • Pour stimuler la lactation si le bébé tête peu ou mal.

Comment le choisir ?

  • Électrique de préférence à double pompage, un manuel convient plus pour une lactation bien installée : pour tirer du lait ponctuellement ou pour soulager les seins en cas d’engorgement sans trop stimuler.

» Lire la suite

Les couleurs s’invitent au Petit Edgar !

Avec le printemps au Petit Edgar, les couleurs s’invitent dans les activités, les repas, les tenues….

 

La couleur orange est arrivée en premier, en peinture, en gâteau ou encore avec de drôles de petits bonhommes et une décoration tout orange.

 

 

 

Tous habillés en orange, les jours orange se sont terminés par un déjeuner et un goûter orange. Quelle réussite ! merci aux parents pour leur participation. » Lire la suite

Mon bébé fait du bruit quand il respire : qu’est ce qu’un stridor ?

Samantha, maintenant âgée de 4 mois, est née avec un “stridor”, qu’est-ce que c’est exactement, que faire ?

La réponse de notre expert :

Le stridor congénital est un bruit plus ou moins strident, comme une espèce de vibration râpeuse ou sifflante rythmée par la respiration, qui provient des voies aériennes supérieures. Il se manifeste dès la naissance ou dans les premières semaines de vie et, selon son origine, prend des aspects variés :

– Il est parfois permanent, quelle que soit l’activité de l’enfant, éveillé ou pendant son sommeil. Dans d’autres cas, il est intermittent, se manifestant surtout à l’effort (pleurs, tétée…) pour disparaître pendant le sommeil calme.

– Parfois on ne l’entend qu’à l’inspiration (surtout s’il est d’origine laryngée). Chez d’autres enfants, il est perçu aussi bien au temps inspiratoire qu’au temps expiratoire (surtout s’il est d’origine trachéal).

– Il peut être isolé ou, au contraire, associé à d’autres manifestations telles que gêne respiratoire, difficultés d’alimentation, troubles du comportement…

La forme la plus fréquente est le “stridor laryngé congénital”. Attribué à une mollesse excessive des structures qui charpentent les cordes vocales, c’est la classique “laryngomalacie”. Cette anomalie peut, s’il en est besoin, être visualisée par un examen ORL spécialisé, laryngoscopie ou fibroscopie : à l’inspiration, le larynx s’aplatit, aspirant plus ou moins vigoureusement les structures voisines et réduisant son calibre, ce qui provoque ce bruit si caractéristique. Cette forme de stridor est souvent bien tolérée, se résumant à un simple bruit inspiratoire. Il s’atténue avec le temps et disparaît généralement entre 6 mois et 2 ans.

Parfois, cependant, il peut engendrer des troubles de la déglutition, responsables de fausses routes alimentaires. L’enfant a tendance à avaler de travers, pas toujours de façon spectaculaire, de sorte que les aliments peuvent descendre dans les bronches, les obstruer et les infecter, éventuellement “à bas bruit”. En dehors de ces fausses routes alimentaires, le stridor congénital peut aggraver une infection respiratoire telle qu’une bronchite ou une bronchiolite, surtout s’il s’agit d’un petit nourrisson.

Plus rarement, le stridor peut être dû à une anomalie de la trachée (trachéomalacie). Les complications sont les mêmes que pour la laryngomalacie. Enfin, exceptionnellement, le stridor est causé par une malformation de voisinage exerçant une traction ou une compression sur la trachée ou sur le larynx. L’évolution, qui n’est pas toujours sans problème, dépend alors de la cause.

1 2 3 4 5