La vision de l’enfant

Les capacités visuelles de l’enfant vont se développer de la naissance à 6 ans où elles atteignent leur potentiel maximal.

Les stimulations de l’environnement suffisent à ce développement à condition que les deux yeux fonctionnent bien.

Sur environ 800 000 enfants qui naissent en France tous les ans, 20% ont un problème ophtalmologique, pathologique ou fonctionnel.

15% des enfants ont un défaut monoculaire, 5% binoculaire.

Détecté tôt, le problème sera corrigé, par contre après 6 ans cela deviendra un handicap définitif.

Un traitement proposé entre 0 et 2 ans entraine une récupération dans 90% des cas, entre 5 à 6 ans dans 15% des cas seulement.

Le traitement est une urgence c’est pourquoi il faut faire pratiquer des dépistages visuels (par le médecin qui suit l’enfant et qui peut aussi l’orienter chez un ophtalmologue pédiatrique) et ceci de façon régulière car certains troubles apparaîtront avec la croissance.

Il ne faut pas penser comme on l’entend parfois que cela va s’arranger tout seul en grandissant.

Il faut être réactif dès qu’il y a un doute (impression que l’enfant ne voit pas bien, enfant maladroit) et aussi en cas de prématurité ou s’il y a des antécédents familiaux (problème de vue des parents même si les lunettes n’ont été portées que dans l’enfance)

De même un traitement prescrit doit être rigoureusement suivi donc les lunettes seront portées en continue et non de temps en temps.

Que voit l’enfant ? : Histoire de cônes et de bâtonnets

La rétine, membrane qui tapisse le fond du globe oculaire contient deux types de cellules nerveuses réceptrices qui contiennent des substances photosensibles :

  • Les bâtonnets qui se trouvent en périphérie sur la rétine : ils sont sensibles à la luminosité et aux mouvements. Ils servent à la vision nocturne. Ils ne permettent pas de distinguer les détails et les couleurs.
  • Les cônes sont seuls présents au centre, ils permettent de voir les détails. Ils sont aussi sensibles à la couleur par l’intermédiaire de pigments : 50% des cônes appelés cônes L sont sensibles au rouge, 40% les cônes M sensibles au vert et 10% cônes S sont sensibles au bleu.Les cônes ne fonctionnent qu’en lumière diurne.

A la naissance la rétine n’est pas encore fonctionnelle. Sa croissance va se poursuivre jusqu’à 2 ans et sera mature à 3 ans. C’est la rétine périphérique qui se développe en premier, zone riche en bâtonnets : l’enfant va donc percevoir au début de sa vie les mouvements mais pas encore les détails ni les couleurs et il voit en noir et blanc.

Puis le développement progressif des cônes va affiner sa vue :

Âge Acuité visuelle Champ visuel Couleurs
1 Mois 1/30 55° Blanc/noir
3 Mois 1/20 70° + Rouge
6 Mois 2/10 120° + Vert et orange
9 Mois 3/10 150° Couleurs franches
1 an 4/10 180° Couleurs pastelles
2 ans 5/10 180°
3 ans 6/10 180°
6 ans 10/10 180°

En pratique :

  • Le nouveau-né va être attiré par le mouvement mais sa vision est floue et il ne voit que le blanc et noir.

Il va apprécier des motifs contrastés (il existe de petits livres à proposer très précocement « noir sur blanc / blanc sur noir » de Tana Hoban (Kaléidoscope) par exemple. Par contre, les tons pastels toujours choisis pour un bébé lui sont indifférents !

Il va repérer les mouvements : les mobiles lui plaisent !

Et dans le visage d’une personne penchée sur lui à une distance optimale de 50 cm, il va repérer ce qui est mobile : la bouche, les yeux.

Il peut reconnaitre la personne qui s’occupe le plus souvent de lui (position des sourcils, chevelure), c’est pourquoi il est déconseillé de changer radicalement de coiffure après la naissance de bébé !!

  • Le strabisme: L’innervation des muscles oculomoteurs n’est pas à maturité à la naissance. Il est donc fréquent que le nouveau-né « louche » par intermittence. Ce n’est pas inquiétant jusqu’à l’âge de 4 mois.

  • La lumière reste agressive pour les yeux de l’enfant jusqu’à 3 ans.Préférer les éclairages indirects pour vous occuper d’un tout petit. Prévoir des lunettes de soleil pour les sorties : les verres doivent être 100% UV, classe 3 (qui suffit en général, classe 4 pour neige ou bateau),   porter le » sigle CE. Opter pour une monture souple pour plus de confort et englobante pour éviter les « coques » sur le côté. Vérifier que la monture s’adapte bien au visage (nez et oreilles)

La couleur des yeux :

La couleur des yeux est liée aux lois de l’hérédité, l’enfant hérite d’un gène paternel et d’un maternel.

La couleur claire est récessive, la couleur foncée est dominante donc deux parents aux yeux clairs auront un enfant aux yeux clairs. Deux parents aux yeux foncés auront un enfant aux yeux foncés ou pas !!

En effet, ils peuvent tous les deux posséder un gène clair hérité d’un de leur propre parent mais dissimulé par le second gène foncé qui lui est dominant.

Ex : le père et la mère ont chacun hérité d’un gène bleu d’un de leur parent et d’un foncé de l’autre. Le foncé étant dominant, ils ont tous deux les yeux foncés mais peuvent tous deux transmettre le gène clair à leur enfant qui ayant deux gènes clairs hérités de ses grands-parents aura lui-même les yeux bleus !!!

Bref cela ménage bien des surprises !!!

La couleur de naissance n’est pas définitive, elle va évoluer tout au long de la vie. Il n’existe pas un pigment bleu, un vert, un noir, etc… Tous les iris contiennent le même pigment mais a des concentrations différentes, cette concentration de pigments augmente jusqu’à l’âge de 2 ans et demi. Plus c’est concentré, plus c’est sombre !!! La dépigmentation commence très doucement dès l’âge de 15 ans.

Le bébé dont les yeux sont d’un bleu incertain ou assez foncé n’aura probablement pas les yeux clairs, celui dont les yeux sont d’un bleu plus pâle a plus de probabilité de les conserver clairs : bleus ou vert (en effet sous l’action d’un pigment la fuchine) qui s’active vers 18 mois , ils peuvent basculer du bleu au vert !

Retrait lait infantile PREMILAIT 1er AGE : alerte sanitaire

Les autorités sanitaires ont été informées de la possible contamination par des entérobactéries de type Enterobacter Sakazakii de boîtes de lait infantile Prémilait® 1er âge commercialisées depuis octobre 2017. Ces boîtes de lait portant le numéro de lot 257 et la date limite d’utilisation optimale (DLUO) 14-09-2020 font actuellement l’objet d’une procédure de retrait et de rappel par l’entreprise PREMIBIO.

Vous trouverez l’avis de rappel sur le site du ministère : http://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/securite-sanitaire/les-alertes-sanitaires/article/retrait-et-rappel-de-laits-infantiles-premilait-r-1er-age-en-raison-d-une

Aucun cas d’infection à Enterobacter Sakazakii n’a été rapporté aux autorités sanitaires à ce jour. Toutefois, l’apparition d’une fièvre persistante chez l’enfant dans les 15 jours suivant la consommation de ce produit doit conduire les parents à consulter un médecin dans les meilleurs délais.

La vigilance se porte aussi bien sur les laits qui auraient été acheté par les structures d’accueil de jeunes enfants, mais aussi apportés par les parents et/ou utilisés au domicile des parents ou des assistantes maternelles.

 

Accompagnement des enfants de 0 à 6 ans porteurs de troubles autistiques

L’équipe pluridisciplinaire de l’Unité Mobile -Sessad (Service d’Éducation Spéciale et de Soins à Domicile) Saint Michel– propose un accompagnement précoce et coordonné pour des enfants avec autisme entre 0 et 6 ans auprès des professionnels et des familles.

Une intervention précoce, dès le premier repérage des troubles permet une rééducation efficace, idéalement avant 3 ans moment où la plasticité cérébrale est optimale. Un enfant sur 100 naît autiste.

La mission de cette unité mobile est d’informer, transmettre et communiquer des connaissances sur l’autisme, mais aussi de garantir la continuité dans l’accompagnement et le soutien des familles, du repérage des troubles à la mise en place d’un parcours coordonné et adapté. » Lire la suite

Nouveau au centre de PMI : une consultation pour les 6-9 mois

Pour répondre aux interrogations des parents après la consultation du 6ème mois et en attendant le rendez-vous du 9ème mois, le centre de PMI de la Goutte de lait Saint Léon propose désormais une consultation de puériculture facultative sur rendez-vous.

Cette consultation s’adresse plus précisément aux enfants d’âge compris entre 6 et 9 mois. Elle est effectuée en commun par Nelly, puéricultrice du centre de PMI et Emmanuelle, puéricultrice de secteur.

Elle permet d’apprécier le développement somatique (poids, taille) et psychomoteur de l’enfant et de répondre aux interrogations des parents concernant l’alimentation, le sommeil, les poussées dentaires, la reprise du travail (comment gérer la séparation, sevrer le bébé…),les jeux d’éveil, l’accompagnement de la motricité, les voyages, le bilinguisme, etc…

Elle a également un rôle préventif : aborder la question des accidents domestiques, le bon usage des écrans, etc….

Prendre rendez-vous par téléphone au 01.42.73.33.62 ou par E.mail : pmi@gouttedelait.com

Le BIO au menu des touts petits !

La Goutte de Lait Saint Léon est fière de pouvoir annoncer que 50% des produits proposés aux enfants dans leur menu est BIO.

En effet, notre fournisseur de repas Ekilibre a depuis 10 ans augmenté les composantes du repas pour atteindre aujourd’hui de manière systématique 50% de produits BIO.

La qualité, la proximité et la traçabilité de l’alimentation BIO sont primordiales. D’autres démarches telles que la proximité du fournisseur ou la filière Blanc Bleu Coeur (proximité, qualité, aspect santé,démarche environnementale…) ont  été parallèlement adoptées par Ekilibre.

N’hésitez pas, consultez les menus des repas servis quotidiennement aux enfants sur notre site, en suivant les liens

http://www.gouttedelait.com/menu-du-petit-george/

http://www.gouttedelait.com/menu-du-saint-leon/

http://www.gouttedelait.com/menu-du-petit-francois/

 http://www.gouttedelait.com/menu-du-petit-edgar/

 

PMI : onze vaccins obligatoires pour nos enfants

La nouvelle année 2018 s’ouvre sur une modification des obligations vaccinales. Ce ne sont plus trois, mais onze vaccins qui vont devenir obligatoires pour nos petits.

Les familles s’inquiètent en parlant du trop grand nombre d’injections et de molécules antigéniques. Or, il n’est pas question d’effectuer des dizaines de piqûres pour respecter ces nouvelles mesures : les vaccins sont dorénavant regroupés en une même injection. Ils protègeront les enfants des maladies comme la diphtérie, le tétanos, la polio, la coqueluche, l’haemophilus influenzae, l’hépatite B, le pneumocoque, la méningite C, la rougeole, les oreillons et enfin la rubéole.

  • Les vaccins contre les six premières maladies sont regroupés dans l’Hexavalent (Infanrix Hexa ou Hexion), qui inclut les trois vaccins jusqu’ici obligatoires (DTP = diphtérie, tétanos et poliomyélite) plus la coqueluche, l’haemophilus influenzae de type B et l’hépatite B ;
  • Les vaccins contre les trois dernières maladies (rougeole, oreillons et rubéole) sont également regroupés en une seule injection (ROR, Priorix, ou MMR).

» Lire la suite

Gommettes et paillettes au Petit Edgar

L’année au Petit Edgar a débuté pleines de nouvelles rencontres et de découvertes. Nous avons été heureux de vous accueillir pour cette nouvelle année et nous espérons que ce plaisir est partagé.

Nous avons eu la chance, avec la grande participation de vos enfants, de pouvoir célébrer les fêtes de fin d’année.

Peintures, dessins, collages, gommettes, paillettes, chansons et beaucoup d’autres activités ont permis aux enfants et à toute l’équipe de profiter de chaque journée et fêter dignement cette fin d’année !

Les enfants ont œuvré en cœur, ils ont tout fait pour faire de ces fêtes un vrai moment de créativité, de partage et de rencontres dans la bonne humeur. La garderie a d’ailleurs été décorée avec soin par leurs chefs-d’œuvre …

L’équipe du Petit Edgar vous souhaite une très belle année 2018 ! Nous vous remercions pour votre investissement qui permet, ensemble, d’œuvrer au bien être des enfants.

Hygiène dentaire du jeune enfant : ce qu’il faut savoir ?

Tout savoir sur les dents du jeune enfant :

Les dents de lait

 Les dents apparaissent généralement dans cet  ordre:

  • Les deux incisives centrales du bas entre 6 et 8 mois,
  • Les deux incisives centrales du haut entre 8 et 10 mois,
  • Les quatre incisives latérales (2 en haut et 2 en bas) entre 10 et 14 mois,
  • Puis quatre molaires (2 en haut et 2 en bas) entre 12

et 18 mois, quatre canines (2 en haut et 2 en bas) entre 12 et 24 mois » Lire la suite

les différents modes de garde : l’accueil collectif du jeune enfant

Les établissements d’accueil en collectivité sont des EAJE (Etablissement d’Accueil du Jeune Enfant), on parle souvent de multi-accueil, de crèches, de halte-garderie et de micro-crèches. Pour une meilleure compréhension nous utiliserons les noms de crèche et halte-garderie, le multi-accueil étant un mode de fonctionnement qui combine des places en crèche et des places en halte-garderie selon les besoins des familles.

a/ Les crèches :

Les enfants y sont accueillis régulièrement sur des créneaux assez longs : Cinq jours sur cinq ou quatre jours sur cinq ou tout autre planning en fonction des besoins des parents et de la disponibilité de la crèche. Cela convient plus particulièrement aux parents qui travaillent.

Il existe des :

Les inscriptions se font au Service Petite Enfance de la mairie du 15eme.

Vous devez choisir trois crèches par ordre de préférence.

Certaines sont sous convention avec la mairie, les inscriptions se feront donc aussi au Service Petite Enfance de la mairie du 15éme.

Pour les autres, vous devez contacter chaque crèche associative individuellement, les modes d’inscription varient de l’une à l’autre.

  • Crèches parentales

Il s’agit de crèches gérées par une association constituée de parents. Les parents deviennent membres de l’association et sont responsables du fonctionnement de la crèche, de l’encadrement du personnel salarié et des tâches administratives. Des réunions régulières ont lieu pour les décisions concernant la crèche.

L’encadrement des enfants est assuré par des professionnels de la petite enfance qui vont donc travailler en étroite collaboration avec les parents qui eux ont l’obligation de s’investir et de consacrer du temps à la bonne marche de l’établissement.

Calinot Singe, 184, rue de la croix Nivert, 75015 Paris- 01 40 60 09 02- calinotsinge.info/

·         Un enfant peut être accueilli en crèche à partir de 2,5 mois et jusqu’à 3 ans révolus, cependant certaines crèches accueillent les enfants à partir d’un âge précis (12 mois, 18 mois…) et jusqu’à 6 ans.

·         Qu’ils s’agissent de crèches municipales ou associatives, la participation financière des parents est progressive et définie par la CAF en fonction des revenus du foyer et du nombre d’enfants à charge.

Il s’agit de structures d’accueil pouvant accueillir au maximum dix enfants, à Paris elles sont gérées uniquement par des entreprises privées.

Le fonctionnement d’une micro crèche est, en grande partie, soumis aux mêmes règles que les autres établissements d’accueil collectif. Les locaux respectent les normes de sécurité exigées pour les établissements recevant du public et sont aménagés de façon à favoriser l’éveil des enfants.

Elles bénéficient cependant de conditions particulières plus souples s’agissant notamment de la fonction de direction et des modalités d’encadrement des enfants par le personnel.

En ce qui concerne la tarification, deux options sont possibles :

  • La plus utilisée par les micro-crèches est le CMG (Complément de libre de choix du mode de garde) structure de la PAJE. La crèche applique alors un tarif aux parents qui reçoivent par la suite une aide financière de la CAF.
  • La seconde option consiste à appliquer le barème de tarification de la CAF comme dans les crèches municipales ou associatives.

  • Les crèches d’entreprise 

Elles sont dédiées au personnel de l’entreprise comme les crèches des hôpitaux ou celles de l’armée avec parfois la possibilité pour certaines d’accueillir un quota d’enfants « extérieurs » à l’entreprise. Il peut aussi s’agir de quelques places dans une crèche classique réservées pour une entreprise notamment dans des micro-crèches. L’entreprise participe alors aux frais.

 

b/ Les haltes-garderies :

Elles offrent des places à temps partiel en demi-journée et/ou journées complètes selon les établissements. Elles sont plus adaptées à des enfants gardés habituellement à domicile par leurs parents ou par une auxiliaire parentale afin de leur faire découvrir la collectivité, la socialisation notamment qui constituera une préparation pour l’entrée à l’école.

Cela peut aussi convenir aux parents qui travaillent à mi-temps ou qui travaillent à la maison.

 

·         L’accueil en halte-garderie peut se faire à partir de 2,5 mois et jusqu’à 3 ans révolus, cependant certaines halte-garderies accueillent les enfants à partir d’un âge précis (12 mois, 18 mois…) et jusqu’à 6 ans.

·         Certaines halte-garderies ne proposent que des accueils en demi-journées

·         Qu’ils s’agissent de halte-garderies municipales ou associatives,  la participation financière des parents est progressive et définie par la CAF en fonction des revenus du foyer et du nombre d’enfants à charge.

Inscription en direct : Halte-garderie Annexe 4

c/Les jardins d’enfants :

A mi-chemin entre la crèche et l’école maternelle, le jardin d’enfant est une structure d’éveil qui peut accueillir toute la journée les enfants âgés de 2 à 6 ans. La participation financière des familles est calculée en fonction des revenus et de la composition de votre famille.

Le jardin d’enfants des quatre frères Peignot, 11, rue des quatre frères Peignot- 01 45 77 68 16

d/ Les accueils Parents/Enfants :

Il s’agit de lieux d’accueil d’enfant de moins de 6 ans où l’enfant va pouvoir jouer en présence de son parent ou de toute autre adulte familier (l’auxiliaire parentale par exemple)

Ces lieux vont favoriser son éveil et sa socialisation.

Cet accueil est gratuit dans la plupart des lieux.

Dans certaines structures, une contribution financière symbolique peut vous être demandée.

Des professionnels formés à l’écoute sont présents pour assurer l’accueil des familles.

La Maison Verte, 13, rue Meilhac- 01 43 06 02 82- Du lundi au jeudi de 14h à 19h

Et le Samedi de 15H à 18h30.

Le Petit Jardin, 9, rue Aristide Maillol- 01 43 22 84 10

1 2 3 4