Retrait lait infantile PREMILAIT 1er AGE : alerte sanitaire

Les autorités sanitaires ont été informées de la possible contamination par des entérobactéries de type Enterobacter Sakazakii de boîtes de lait infantile Prémilait® 1er âge commercialisées depuis octobre 2017. Ces boîtes de lait portant le numéro de lot 257 et la date limite d’utilisation optimale (DLUO) 14-09-2020 font actuellement l’objet d’une procédure de retrait et de rappel par l’entreprise PREMIBIO.

Vous trouverez l’avis de rappel sur le site du ministère : http://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/securite-sanitaire/les-alertes-sanitaires/article/retrait-et-rappel-de-laits-infantiles-premilait-r-1er-age-en-raison-d-une

Aucun cas d’infection à Enterobacter Sakazakii n’a été rapporté aux autorités sanitaires à ce jour. Toutefois, l’apparition d’une fièvre persistante chez l’enfant dans les 15 jours suivant la consommation de ce produit doit conduire les parents à consulter un médecin dans les meilleurs délais.

La vigilance se porte aussi bien sur les laits qui auraient été acheté par les structures d’accueil de jeunes enfants, mais aussi apportés par les parents et/ou utilisés au domicile des parents ou des assistantes maternelles.

 

Nouveau au centre de PMI : une consultation pour les 6-9 mois

Pour répondre aux interrogations des parents après la consultation du 6ème mois et en attendant le rendez-vous du 9ème mois, le centre de PMI de la Goutte de lait Saint Léon propose désormais une consultation de puériculture facultative sur rendez-vous.

Cette consultation s’adresse plus précisément aux enfants d’âge compris entre 6 et 9 mois. Elle est effectuée en commun par Nelly, puéricultrice du centre de PMI et Emmanuelle, puéricultrice de secteur.

Elle permet d’apprécier le développement somatique (poids, taille) et psychomoteur de l’enfant et de répondre aux interrogations des parents concernant l’alimentation, le sommeil, les poussées dentaires, la reprise du travail (comment gérer la séparation, sevrer le bébé…),les jeux d’éveil, l’accompagnement de la motricité, les voyages, le bilinguisme, etc…

Elle a également un rôle préventif : aborder la question des accidents domestiques, le bon usage des écrans, etc….

Prendre rendez-vous par téléphone au 01.42.73.33.62 ou par E.mail : pmi@gouttedelait.com

Le BIO au menu des touts petits !

La Goutte de Lait Saint Léon est fière de pouvoir annoncer que 50% des produits proposés aux enfants dans leur menu est BIO.

En effet, notre fournisseur de repas Ekilibre a depuis 10 ans augmenté les composantes du repas pour atteindre aujourd’hui de manière systématique 50% de produits BIO.

La qualité, la proximité et la traçabilité de l’alimentation BIO sont primordiales. D’autres démarches telles que la proximité du fournisseur ou la filière Blanc Bleu Coeur (proximité, qualité, aspect santé,démarche environnementale…) ont  été parallèlement adoptées par Ekilibre.

N’hésitez pas, consultez les menus des repas servis quotidiennement aux enfants sur notre site, en suivant les liens

http://www.gouttedelait.com/menu-du-petit-george/

http://www.gouttedelait.com/menu-du-saint-leon/

http://www.gouttedelait.com/menu-du-petit-francois/

 http://www.gouttedelait.com/menu-du-petit-edgar/

 

La semaine du goût au Petit François

La Section des moyens/grands du Petit François a proposé une semaine du goût riche en découvertes.

Dans le cadre de notre projet « Un petit tour autour du monde », en nous inspirant de l’invitation faite dans les écoles par l’Éducation Nationale, notre équipe a proposé aux enfants leur propre Semaine du Goût.
L’alimentation du jeune enfant en général et les repas en particulier sont l’un des principaux points développés dans le projet éducatif de notre établissement (bien-être, plaisir et découvertes en sont les objectifs fondamentaux). Dans cet optique, nous avons proposé aux enfants, chaque jour de la semaine, un temps d’expériences gustatives afin de les éveiller à de nouvelles saveurs. Il s’agissait d’affiner leur sensorialité, mais aussi profiter de bons moments de partage tout en gourmandise» Lire la suite

Laits infantiles retirés de la vente pour soupçons de contamination à la salmonelle

620 références de laits infantiles sont retirées de la vente pour soupçons de contamination à la salmonelle

La liste des laits concernés :

Pour plus d’informations :

 

 

Les coliques du nourrisson : que faire ?

Très répandues, elles surviennent en moyenne entre 3 semaines et 3 mois.

Elles sont dues à l’immaturité du tube digestif et existent aussi si la maman allaite.

  • Les douleurs sont importantes (bébé recroquevillé, spasmes qui le tirent de son sommeil, il pleure franchement, essaie de téter pour se calmer (le bébé associe tout mal-être à la faim).
  • Signes majorées au cours des tétées (en cours de tétées, il se met à hurler en rejetant le sein ou la tétine)
  • Il a des gaz malodorants et des selles anarchiques (constipation/diarrhée)
  • Il a des faux besoins (il pousse sans résultat)
  • Le ventre est tendu, ballonné et sonore (il sonne comme un tambour si on le tapote)
  • Ces signes varient d’un jour à l’autre, il n’y a pas de moments fixes dans la journée et cela ne dépend pas d’un changement ou autre….

Que faire ?

  1. La distension intestinale est douloureuse, il faut donc aider l’enfant à évacuer ses gaz:
  • Lui masser le ventre en rond dans le sens des aiguilles d’une montre (sens du circuit intestinal) Massage profond qui fait un peu mal mais est efficace.
  • Réchauffer le ventre (petite bouillotte pas trop chaude)
  • Le coucher à plat ventre sur le bras ou sur un coussin (en votre présence)
  • Le promener à plat ventre sur l’épaule pour lui permettre de se recroqueviller
  • Lui faire faire une petite gymnastique : à plat dos, remonter les genoux vers le ventre pour le mettre en flexion et faire des petits mouvements oscillatoires.

 

  1. Essayer de diminuer la charge en lactose de l’alimentation:

 Pour le bébé au sein :

  • Eliminer (presser doucement) le lait de début de tétée riche en lactose (qui provoque de l’acidité)
  • Favoriser une tétée prolongée sur un même sein (Augmentation du volume lipidique)
  • Eviter les compléments
  • Pour le régime de la maman : il n’y aurait pas de lien direct avec les malaises de bébé mais dans le doute éviter les aliments qui donnent des gaz ou de l’acidité ou limiter leur quantité (choux, crudités, jus de fruits frais, épices, eaux gazeuses, café, thé, alcool) et ..tabac.

Pour le bébé au biberon :

  • Proposer des rations raisonnables (les mesures de lait doivent être respectées)
  • Maintenir des intervalles corrects entre les tétées (environ 3 heures)
  • Eviter de lui donner des jus de fruits

 

  1. Ne pas céder à la panique:
  • Créer un climat calme et rassurant
  • L’enfant a besoin de comprendre ce qui lui arrive et de voir que ses parents dominent la situation.

Enfin des médicaments peuvent être utilisés (demander à votre pharmacien : calmosine, biogaïa par ex)

PMI « Goutte de Lait – Saint Léon »

35, rue Dupleix, 75015 Paris

01 42 73 33 62

Conduite à tenir en cas de canicule avec votre petit : les conseils de la PMI

Après cet épisode de grandes chaleurs, il est bon de se rappeler quelques notions sur la conduite à tenir. Les jeunes enfants ne peuvent pas encore réguler la température de leur corps, ils sont donc particulièrement exposés.

Boire, boire, boire 

L’enfant doit bien se désaltérer. Proposer de l’eau régulièrement. Le bébé en bas-âge peut réclamer par lui-même, plus souvent que d’habitude …

 

Les mamans qui allaitent le constatent, les mises au sein sont plus rapprochées. Que ce soit sein ou biberon, on peut lui proposer un peu d’eau au biberon toutes les demi-heures environs. » Lire la suite

Stimulation de la lactation : utilisation d’un tire lait ? conserver le lait, comment et pour combien de temps ?

Le tire-lait :

Quand l’utiliser ?

  • Pour lancer ou maintenir une lactation quand l’enfant est séparé de sa mère.
  • Pour stimuler la lactation si le bébé tête peu ou mal.

Comment le choisir ?

  • Électrique de préférence à double pompage, un manuel convient plus pour une lactation bien installée : pour tirer du lait ponctuellement ou pour soulager les seins en cas d’engorgement sans trop stimuler.

» Lire la suite

Le sevrage de votre bébé : le planifier ? quel lait donner ? comment arrêter la lactation ?

Le Sevrage du bébé

Il est plus simple de le planifier :

Organiser le sevrage pour qu’il soit terminé lors du retour au travail.

La durée va varier d’une femme à l’autre : de 2 à 3 semaines ou plus en fonction de la lactation + ou – importante.

  • Soit sevrage progressif

 Plus respectueux du corps et des besoins du bébé :

On supprime une première tétée (la moins productive) que l’on remplace par un biberon de lait artificiel.

Quand les seins sont confortables (cela prend entre un et trois jours parfois plus), on fait de même pour une autre tétée (espacée par rapport à celle déjà supprimée)

Ceci jusqu’à la dernière, celle-ci peut être un peu plus compliquée à supprimer car les seins peuvent s’engorger un peu.

  • Soit sevrage rapide

 En cas d’urgence on peut supprimer toutes les tétées le même jour.

C’est assez brutal pour le corps car le lait continue à être produit et n’est pas drainé par le bébé.

Il faudra utiliser un tire lait manuel pour soulager les seins avant l’engorgement mais sans les vider totalement (cela continuerai à stimuler la lactation).

Les tirages s’espaceront puis vont s’arrêter.

C’est une méthode moins confortable.

Dans le premier cas, on peut aussi être amené à soulager ces seins en tirant un peu de lait

Avec un tire manuel ou à la main et juste un peu .

Sevrer à la reprise du travail

  • Soit le bébé prend déjà des biberons

 S’il y a déjà sevrage partiel, on peut soulager les seins avec une tétée de retrouvailles

  • Soit il s’agit d’un sevrage rapide

 Dans ce cas il faut prévoir de tirer un peu le lait pour soulager les seins sur le lieu de travail(avec un tire lait manuel de préférence pour éviter de continuer une stimulation)

Quel lait donner ?

Le lait dépend de l’âge de l’enfant : Préparation pour nourrisson premier âge avant 6 mois, 2eme âge ensuite puis lait de croissance après 1 an.

Inutile de donner un lait HA sauf en cas de famille atopique (allergique).

 Attention : Penser à arrêter la Vit K si un biberon de lait artificiel est introduit.

Prise du biberon par le bébé :

Le biberon du bébé : certains bébés ont du mal à boire au biberon, il est préférable qu’une tierce personne le donne (l’odeur de maman donne trop envie de téter au sein !)

Il doit boire le biberon en 20 minutes à peu près. Pour cela, il faut tenir le Biberon presque horizontal en veillant à ce qu’il y ait du lait dans la tétine et faire des pauses régulières.

  • Pour certains bébés, il faudra proposer différentes tétines, pour d’autres mieux vaut utiliser la même pendant la période d’apprentissage. (Biberon Tommee Tippee)
  • Il faut qu’il soit calme et pas affamé.
  • La personne qui donne le biberon installe le bébé à la verticale, dos à la personne ou dans un transat pour que la position soit différente de celle de l’allaitement.
  • Il faut expliquer au bébé, l’encourager.
  • Consoler les pleurs, les débuts sont parfois frustrants pour bébé.

Difficultés à arrêter totalement la lactation :

  • On peut boire des infusions de sauge pour diminuer la lactation (Trois tasses bien infusée /Jour)
  • Parsemer généreusement ses plats de persil et de menthe.
  • Mettre du persil (plat) dans son soutien- gorge ; (Cela tache mais cela marche ! truc de grand-mère!)
  • Enfin on peut vous conseiller une restriction hydrique : c’est inutile.

Il faut continuer à boire raisonnablement (Trop peu d’apport hydrique est dangereux pour les reins)

 

PMI « Goutte de Lait – Saint Léon »35, rue Dupleix, 75015 Paris

01 42 73 33 62

 

1 2