Nouveau au centre de PMI : une consultation pour les 6-9 mois

Pour répondre aux interrogations des parents après la consultation du 6ème mois et en attendant le rendez-vous du 9ème mois, le centre de PMI de la Goutte de lait Saint Léon propose désormais une consultation de puériculture facultative sur rendez-vous.

Cette consultation s’adresse plus précisément aux enfants d’âge compris entre 6 et 9 mois. Elle est effectuée en commun par Nelly, puéricultrice du centre de PMI et Emmanuelle, puéricultrice de secteur.

Elle permet d’apprécier le développement somatique (poids, taille) et psychomoteur de l’enfant et de répondre aux interrogations des parents concernant l’alimentation, le sommeil, les poussées dentaires, la reprise du travail (comment gérer la séparation, sevrer le bébé…),les jeux d’éveil, l’accompagnement de la motricité, les voyages, le bilinguisme, etc…

Elle a également un rôle préventif : aborder la question des accidents domestiques, le bon usage des écrans, etc….

Prendre rendez-vous par téléphone au 01.42.73.33.62 ou par E.mail : pmi@gouttedelait.com

PMI : onze vaccins obligatoires pour nos enfants

La nouvelle année 2018 s’ouvre sur une modification des obligations vaccinales. Ce ne sont plus trois, mais onze vaccins qui vont devenir obligatoires pour nos petits.

Les familles s’inquiètent en parlant du trop grand nombre d’injections et de molécules antigéniques. Or, il n’est pas question d’effectuer des dizaines de piqûres pour respecter ces nouvelles mesures : les vaccins sont dorénavant regroupés en une même injection. Ils protègeront les enfants des maladies comme la diphtérie, le tétanos, la polio, la coqueluche, l’haemophilus influenzae, l’hépatite B, le pneumocoque, la méningite C, la rougeole, les oreillons et enfin la rubéole.

  • Les vaccins contre les six premières maladies sont regroupés dans l’Hexavalent (Infanrix Hexa ou Hexion), qui inclut les trois vaccins jusqu’ici obligatoires (DTP = diphtérie, tétanos et poliomyélite) plus la coqueluche, l’haemophilus influenzae de type B et l’hépatite B ;
  • Les vaccins contre les trois dernières maladies (rougeole, oreillons et rubéole) sont également regroupés en une seule injection (ROR, Priorix, ou MMR).

» Lire la suite

Hygiène dentaire du jeune enfant : ce qu’il faut savoir ?

Tout savoir sur les dents du jeune enfant :

Les dents de lait

 Les dents apparaissent généralement dans cet  ordre:

  • Les deux incisives centrales du bas entre 6 et 8 mois,
  • Les deux incisives centrales du haut entre 8 et 10 mois,
  • Les quatre incisives latérales (2 en haut et 2 en bas) entre 10 et 14 mois,
  • Puis quatre molaires (2 en haut et 2 en bas) entre 12

et 18 mois, quatre canines (2 en haut et 2 en bas) entre 12 et 24 mois » Lire la suite

Laits infantiles retirés de la vente pour soupçons de contamination à la salmonelle

620 références de laits infantiles sont retirées de la vente pour soupçons de contamination à la salmonelle

La liste des laits concernés :

Pour plus d’informations :

 

 

Solidaires pour aider à trouver chaussures à son pied : taille 26-……-31 !

Avec l’arrivée de l’hiver, le centre de PMI de La Goutte de Lait Saint Léon a besoin en priorité de chaussures pour tout-petits fille et garçon taille 26 et chaussures fille taille 31 !

 Ceci  pour répondre aux besoins de familles moins favorisées.

Merci de déposer vos dons à la PMI, 37 rue Dupleix 75015 PARIS;

 

 

Le centre de PMI sera également heureux de recevoir du matériel de puériculture, jouets, livres et des vêtements chauds pour enfants afin de les redistribuer aux familles. N’hésitez pas à faire jouer la solidarité !

 

Les coliques du nourrisson : que faire ?

Très répandues, elles surviennent en moyenne entre 3 semaines et 3 mois.

Elles sont dues à l’immaturité du tube digestif et existent aussi si la maman allaite.

  • Les douleurs sont importantes (bébé recroquevillé, spasmes qui le tirent de son sommeil, il pleure franchement, essaie de téter pour se calmer (le bébé associe tout mal-être à la faim).
  • Signes majorées au cours des tétées (en cours de tétées, il se met à hurler en rejetant le sein ou la tétine)
  • Il a des gaz malodorants et des selles anarchiques (constipation/diarrhée)
  • Il a des faux besoins (il pousse sans résultat)
  • Le ventre est tendu, ballonné et sonore (il sonne comme un tambour si on le tapote)
  • Ces signes varient d’un jour à l’autre, il n’y a pas de moments fixes dans la journée et cela ne dépend pas d’un changement ou autre….

Que faire ?

  1. La distension intestinale est douloureuse, il faut donc aider l’enfant à évacuer ses gaz:
  • Lui masser le ventre en rond dans le sens des aiguilles d’une montre (sens du circuit intestinal) Massage profond qui fait un peu mal mais est efficace.
  • Réchauffer le ventre (petite bouillotte pas trop chaude)
  • Le coucher à plat ventre sur le bras ou sur un coussin (en votre présence)
  • Le promener à plat ventre sur l’épaule pour lui permettre de se recroqueviller
  • Lui faire faire une petite gymnastique : à plat dos, remonter les genoux vers le ventre pour le mettre en flexion et faire des petits mouvements oscillatoires.

 

  1. Essayer de diminuer la charge en lactose de l’alimentation:

 Pour le bébé au sein :

  • Eliminer (presser doucement) le lait de début de tétée riche en lactose (qui provoque de l’acidité)
  • Favoriser une tétée prolongée sur un même sein (Augmentation du volume lipidique)
  • Eviter les compléments
  • Pour le régime de la maman : il n’y aurait pas de lien direct avec les malaises de bébé mais dans le doute éviter les aliments qui donnent des gaz ou de l’acidité ou limiter leur quantité (choux, crudités, jus de fruits frais, épices, eaux gazeuses, café, thé, alcool) et ..tabac.

Pour le bébé au biberon :

  • Proposer des rations raisonnables (les mesures de lait doivent être respectées)
  • Maintenir des intervalles corrects entre les tétées (environ 3 heures)
  • Eviter de lui donner des jus de fruits

 

  1. Ne pas céder à la panique:
  • Créer un climat calme et rassurant
  • L’enfant a besoin de comprendre ce qui lui arrive et de voir que ses parents dominent la situation.

Enfin des médicaments peuvent être utilisés (demander à votre pharmacien : calmosine, biogaïa par ex)

PMI « Goutte de Lait – Saint Léon »

35, rue Dupleix, 75015 Paris

01 42 73 33 62

Conduite à tenir en cas de canicule avec votre petit : les conseils de la PMI

Après cet épisode de grandes chaleurs, il est bon de se rappeler quelques notions sur la conduite à tenir. Les jeunes enfants ne peuvent pas encore réguler la température de leur corps, ils sont donc particulièrement exposés.

Boire, boire, boire 

L’enfant doit bien se désaltérer. Proposer de l’eau régulièrement. Le bébé en bas-âge peut réclamer par lui-même, plus souvent que d’habitude …

 

Les mamans qui allaitent le constatent, les mises au sein sont plus rapprochées. Que ce soit sein ou biberon, on peut lui proposer un peu d’eau au biberon toutes les demi-heures environs. » Lire la suite

Vaccination : n’oublions pas la prévention !

L’actualité est riche sur le sujet de la vaccination, les médecins s’accordent à dire qu’il faut continuer la prévention faite jusqu’ici et qui a permis d’éradiquer de nombreuses maladies.

Notre centre de PMI (Protection Maternelle Infantile) propose de vacciner gratuitement tous les petits parisiens âgés de 0 à 6 ans selon le calendrier vaccinal de la sécurité sociale et organise des séances de vaccinations spécifiques BCG suite à l’indisponibilité du vaccin actuellement en pharmacie.

Nous vous rappelons que votre enfant doit être à jour de ses vaccinations obligatoires pour être accueilli dans nos crèches et halte-garderies, qui sont des lieux de collectivité.

Depuis 1931, La Goutte de Lait assure la prévention infantile et a compilé pour vous quelques articles sur le sujet.

+ L’OMS s’alarme de l’épidémie de rougeole en Europe

+ 200 grands médecins s’engagent en faveur de la vaccination obligatoire

+ Obligation vaccinale : l’appel de 200 médecins

+ Reportage : La vaccination : un enjeu de santé publique

+ 11 vaccins pourraient bientôt être obligatoire en France

+ Vaccins, retrouver la confiance

+ La rougeole se porte bien, la vaccination moins bien

Les pleurs du soir des tout-petits : ce qu’il faut savoir, quelques conseils

Attention l’enfant n’a pas forcément faim ! les pleurs du soir du nourrisson sont fréquents, voici ce que vous devez savoir :

Si on lui propose à manger, il ne refusera pas

Souvent les mamans qui allaitent, ajoute un biberon

Cependant, tous les enfants sont poussés par leur programmation biologique (installation du cycle du sommeil) et ces pleurs sont probablement la première manifestation de l’hyperactivité correspondant à l’augmentation de température corporelle de fin d’après-midi.

Le système d’éveil de l’enfant s’est « emballé » et il ne sait pas l’arrêter.

La seule façon de l’en sortir est de l’endormir.

L’erreur est de vouloir à tout prix le consoler : le secouer, lui parler, le promener, lui proposer à manger au risque de le surexciter.

On peut l’apaiser en le laissant immobile sur le ventre de la maman ou le poser à plat ventre sur l’épaule ou sur la cuisse sans lui parler dans le calme et dans l’obscurité.

Il faut se passer le relais pour rester calme, tout énervement des parents ne fait qu’accentuer le problème.

L’adaptation de l’enfant à son horloge intérieure est un mécanisme délicat

Il faut éviter les changements dans ces périodes (voyages, absences des parents)

 

PMI « Goutte de Lait – Saint Léon »  35, rue Dupleix, 75015 Paris /01 42 73 33 62

1 2 3 4 5